Berlin, Allemagne

par: Iyna Bort Caruso

Aujourd’hui, des immeubles modernes d’appartements et de bureaux, des boutiques et des restaurants s’élèvent là où le mur de Berlin divisait la ville autrefois. Au cours des 25 années qui ont suivi la chute du mur, l’État a consacré investissements et ressources à l’élévation de sa capitale. Berlin s’est réinventée en marque mondiale.

La ville réunifiée est jeune, entreprenante et avant-gardiste sur le plan artistique. Le niveau de vie y est élevé et le pouvoir d’achat augmente.

Berlin est un bastion de l’expression artistique et de la diversité architecturale par son histoire de capitale d’un royaume, d’un empire, d’une république et d’un pays. La ville est divisée en douze arrondissements. Charlottenburg-Wilmersdorf, au cœur de l’ancienne zone ouest, est un quartier chic avec quelques-uns des plus hauts revenus par habitant. L’arrondissement regorge de sites historiques tels que le château de Charlottenburg et l’Opéra de Berlin, mais aussi des maisons de ville classiques du XIXᵉ siècle et des appartements aux volumes généreux. Le quartier de Steglitz-Zehlendorf est très prisé, et la demande de biens immobiliers y reste élevée. Les quartiers résidentiels les plus chers sont situés dans la partie ouest de cet arrondissement, avec notamment Dahlem et Wannsee.

Dans l’ancienne zone est, le quartier de Prenzlauer Berg attire les cadres dans ses résidences d’époque bien préservées. Le quartier de Hansaviertel présente des bâtiments résidentiels modernistes du milieu du XXᵉ siècle, dessinés par des architectes aussi emblématiques que Le Corbusier, Walter Gropius, Alvar Aalto et Oscar Niemeyer.

Après la réunification allemande en 1990, des acheteurs étrangers se sont rués sur les bonnes affaires, et l’afflux d’arrivants en provenance d’autres États allemands et d’autres pays a provoqué des pénuries de logements. Il en résulte depuis une hausse constante des prix, car les acheteurs savent que l’immobilier à Berlin est plus rentable que dans d’autres villes européennes comparables.

­