Îles vierges britanniques

Soleil, mer et stabilité

Iyna Bort Caruso

L’histoire des îles vierges Britanniques relève du récit épique. On dit que Norman Island, situé au sud de l'archipel est le cadre principal du roman L'Île au Trésor (Treasure Island) de Robert Louis Stevenson. C’est dans les grottes locales que les pirates cachaient jadis leur riche butin. Les fonds marins locaux sont de véritables cimetières de bateaux échoués.

Aujourd’hui, les marins et les amateurs de plongée sous marine ont remplacé les pirates d'autrefois. Les eaux abritées du canal Sir Francis Drake attirent les plaisanciers en quête d’aventures tandis que l'exotisme du monde marin des îles britanniques vierges est très prisée parmi les passionnés de plongée sous marine.

L’archipel des Îles vierges Britanniques est constitué de plus de 60 îles et îlots. Moins d’un tiers d’entre elles sont habitées et celles qui le sont ont réussi à éviter le type de développement excessif que l’on peut voir dans d’autres parties des caraïbes. Les habitants locaux, surnommés les BVIslanders en anglais, protègent leur ressources naturelles et ça se voit : plages intactes, eaux turquoises et bordées de palmiers à perte de vue. Il n’y a aucuns bâtiments de grande hauteur ou de casinos. Alors si vous aimez les bains de foule, vous n'êtes pas au bon endroit.

L’île de Tortola est la plus grande et la plus peuplée des îles Vierges britanniques, ce qui est relatif puisque la population totale de l’île n’atteint pas les 30000 habitants. De l’autre côté du canal, on trouve l'île de Virgin Gorda, un lieu retiré doté de clubs de plaisance et d’hôtels privés particuliers. Une destination idéale pour ceux qui recherchent l'intimité. The Baths est l’un des endroits les plus connus des îles Vierges britanniques. C’est une merveille géologique constituée de blocs de rochers granitiques qui forment des piscines d'eau de mer et des grottes que l’on peut traverser à la nage. De même, les adeptes d'aventure peuvent s’évader dans des îles telles que Jost Van Dyke, Great Camanoe et Anegada qui est la seule île corallienne de la chaîne volcanique des îles Vierges britanniques. Ceux qui pratiquent la plongée sous-marine adorent cet endroit. L'île est entourée de la plus grande barrière de corail des Caraïbes, ce qui explique la présence d’épaves de navires au fond de la mer. C’est un véritable parc d’attraction naturel fait pour l’exploration sous marine.

L'architecture des îles Vierges britanniques s’inscrit dans la lignée du style traditionnel des Caraïbes. Les propriétés sont généralement en béton. Elles sont pourvues de grandes vérandas, de hauts plafonds et elles arborent de vives couleurs. L’ajout de pergolas, d'aménagements paysagers luxuriants, ainsi que l'utilisation de pierres et de bois de la région dissimulent les bordures de béton. Les plus prestigieuses résidences renforcent ce sentiment d’appartenance, cette couleur locale propre aux Caraïbes. « Si une maison possède une vue sur les Caraïbes et une piscine à débordement alors tout est pardonné », souligne Dietmar Lichota, un agent en immobilier de luxe qui travaille pour BVI Sotheby’s International Realty á Tortola Lichota.

Le marché des résidences secondaires est lent mais stable. De nombreux investisseurs internationaux viennent prospecter le marché des résidences secondaires dans la vue d'acheter dans les Caraïbes. Pour ceux qui décident d’acquérir des propriétés dans les îles Vierges britanniques, la stabilité politique et économique de cette île est un facteur important. Ces îles sont gouvernées de façon autonome mais elles font partie des territoires britanniques d'outre-mer.