Kauai, Hawaï, États-Unis

Vivre à Kauai

Iyna Bort Caruso

À Kauai, « l'île jardin » de l'archipel hawaïen, on reconnaît l'esprit polynésien dans les vallées vertes, les côtes Pacifiques, les falaises face à l'océan et le rythme calme des petits villages.

Ici, la vie est synonyme d'évasion et d'immersion, à la fois dans une culture ancienne et dans un paysage enchanteur. Seule une petite partie de Kauai est accessible en voiture. On ne peut gagner les coins reculés de l'île qu'en avion, en bateau ou à pied, avec une bonne paire de chaussures de randonnée.

Le coût de la vie à Kauai est supérieur à la moyenne nationale, comme dans la plupart des destinations lointaines, même si la santé et les loisirs sur l'île coûtent moins cher. Ces dernières années, les prix n'ont pas empêché le magazine Barrons de hisser Kauai à la deuxième ou troisième place de son classement des plus beaux endroits où acheter une résidence secondaire de luxe.

Kauai est l'île hawaïenne la plus sauvage. Elle compte à peine plus de 60 000 habitants. Les restrictions imposées par son plan d'occupation des sols ont permis de maîtriser les nouvelles constructions. Le développement immobilier tourne au ralenti, et la qualité est au rendez-vous.

L'architecture traditionnelle fait écho aux traditions locales et à l'environnement, qu'il s'agisse d'une plantation récréative, d'un bungalow sur la plage ou d'un appartement moderne. Les résidences sont souvent construites de manière à profiter des alizés rafraîchissants. Les espaces de vie intérieurs/extérieurs étant très prisés, la priorité est donnée à l'aménagement.

Kauai se compose de cinq régions aux microclimats très différents. Sur la côte ouest, le climat est chaud et sec. Sur la côte nord, il est vert et tropical. L'aéroport et le port qui accueille les navires de croisière se situent à Lihue, la capitale de l'île.

L'ouest de l'île est une zone plutôt reculée qui regroupe quelques merveilles naturelles, comme le Waimea Canyon, surnommé le Grand Canyon du Pacifique, mais aussi Koke'e State Park.

Au nord, la côte est couverte de montagnes et de champs de taro. On y retrouve les 27 kilomètres de la côte Na Pali et la plage de Hanalei Bay, l'une des plus belles plages de l'archipel. L'ancienne plantation de Princeville, qui date du milieu du XIXe siècle, a été convertie en centre de villégiature haut de gamme. Avec ses deux terrains de golf de championnat, il s'agit du plus grand complexe de l'île. Sur le littoral sud se trouvent deux très belles plages, Poipu Beach Park et Spouting Horn Beach Park, Leurs eaux sont calmes, car elles sont abritées par un récif de protection. Au cours des dernières années, ce secteur est devenu une destination montante ; à Poipu, par exemple, on trouve de plus en plus d'appartements et de villas qui donnent sur l'océan.