Péninsule de Monterey, Californie, États-Unis

Vivre sur la péninsule de Monterey

Iyna Bort Caruso

Sur la péninsule de Monterey, on vit au rythme du soleil, de l'océan et du golf. Situé sur la côte centrale de la Californie, à environ deux heures au sud de San Francisco, l'endroit est connu pour ses températures clémentes, ses étés brumeux et ses journées d'été et d'automne ensoleillées.

La péninsule est une zone prospère dont l'économie repose sur le tourisme. Avec 26 terrains publics et privés, certains lui donnent le titre de capitale du golf. On trouve à Pebble Beach des parcours qui comptent parmi les meilleurs terrains de golf américains.

Vers la fin du XIXe siècle, les écrivains Robert Louis Stevenson, Henry Miller et John Steinbeck ont découvert la péninsule, ce qui l'a fait connaître. Depuis, elle ne cesse de séduire.

Avec ses résidences victoriennes et son centre-ville pittoresque, la ville côtière de Pacific Grove est si charmante qu'elle porte le nom d'« America’s Last Hometown », la dernière ville typiquement américaine. Les papillons monarques qui passent l'hiver à Pacific Grove lors de leur migration annuelle contribuent aussi à la notoriété de la région. Les terrains de golf publics sont très prisés. Une route célèbre de 27 kilomètres de long relie Pacific Grove à Pebble Beach, un autre secteur réputé pour la qualité de ses terrains. Calme et reculée, cette destination de villégiature propose des parcours raffinés, dont le Pebble Beach Golf Links, un terrain de golf quasi-centenaire considéré comme l'un des meilleurs terrains publics. Les domaines du littoral donnent sur des panoramas spectaculaires.

Non loin de là se trouve Carmel-by-the-Sea, une ancienne colonie d'artistes aux racines bohémiennes, aujourd'hui devenue une enclave haut de gamme parsemée de galeries d'art, de boutiques et de restaurants. Un village qui a su malgré tout conserver son côté excentrique. Ses adresses, par exemple, ne contiennent pas de noms de rue. Sans permis, le port de chaussures à talons est interdit (en raison des surfaces irrégulières). Les biens immobiliers donnant sur l'océan Pacifique sont très recherchés dans ce village de 2,6 kilomètres carrés le long du littoral escarpé. L'architecture éclectique de Carmel-by-the-Sea comprend des œuvres Frank Lloyd Wright, de Julia Morgan, qui a notamment signé le Hearst Castle, et de Hugh Comstock, l'auteur des petites maisons de fantaisie du village.